Accès membres

Avertissement : maintenance du site en cours, des liens vers les images des articles peuvent être brisés. Désolé pour le dérangement ...

Fourre-tout

CHANGE
Michèle, Janine, Nathalie, Zoé, Thierry Félix et toute la famille, ont la tristesse de vous faire part du décès de

Pierre MOTOT

survenu le 4 juillet à Change à l'âge de 72 ans.
Il repose à la chambre funéraire de Nolay.
Les obsèques seront célébrées le vendredi 6 juillet à 10 heures en l'église de Change.
Ni fleurs, ni plaques. Uniquement des dons au profit de la ligue contre le cancer.
La famille remercie sincèrement toutes les personnes qui l'ont entouré ces dernières semaines.
Cet avis tient lieu de faire-part et de remerciement.
Parution dans le JSL du 5 juillet 2012

Publié le : lundi 23 août 2004

A la maison de retraite Jeanne-Pierrette Carnot

Georgette Motot : une centenaire pétillante !

Famille et officiels entourent Georgette Motot
 
 



Dans la grande salle de la maison de retraite de Nolay, la fête battait son plein, il y a quelques jours. Famille, amis, personnel et invités étaient réunis autour de la reine du jour, Georgette Motot née Pocheron, dont on célébrait le centième anniversaire.
« Ah le petit vin blanc ! » entonnait joyeusement l'assistance, entraînée par l'accordéon de Jacky Ambert et par sa chanteuse qui tendait ensuite le micro à la centenaire, le temps d'un « Voulez-vous danser grand'mère ». « Cette valse, je la dansais autrefois à l'envers », affirmait celle-ci, le regard pétillant. Car Georgette est bien une pétillante centenaire, comme le confirmait Dominique Ferrare-Pleven, directrice de l'établissement, qui saluait sa résidente dans un discours plein de chaleur et de tendresse.
Gym et chocolat !
« Vous êtes née en 1904, année des jeux olympiques de Saint-Louis (USA) et année de naissance de Gary Grant, Jean Gabin, Glenn Miller ou encore Salvador Dali. auxquels vous avez survécu », dit-elle, avant de rappeler son mariage avec Gaston, en 1935, la naissance de Michelle et Pierre, et son activité au café-épicerie de Change, où elle succédait à ses parents. On y trouvait tout, paraît-il, fruits, légumes, droguerie, vaisselle, bonbons, et surtout l'humeur malicieuse de l'épicière.
Arrivée à la maison de retraite de Nolay en 1994, Mme Motot est une adepte de la gym douce qu'elle pratique chaque mardi matin, avant de se livrer à son occupation favorite : l'actualité des têtes couronnées qu'elle suit fidèlement dans « Point de vue ».
L'autre secret de la forme de Mme Motot ? Non, non, ce ne sont pas les mots croisés, dit-elle, mais plutôt le chocolat praliné ! « En vous voyant, vous nous rassurez tous », concluait Mme Ferrare-Pleven, avant de procéder à une distribution de cadeaux, dont un T-shirt à l'effigie de son illustré préféré, un ravissant petit chapeau en tulle noir et une foule d'autres présents, témoignages de l'affection de chacun. La chorale des Joyeux Anciens lui dédiait ensuite une chanson spécialement composée en son honneur et reprise par l'assistance.
Parmi celle-ci, les deux enfants de Mme Motot, son petit-fils Thierry, son arrière-petite fille Zoe, Mme Pelizzoni, maire de Change, MM Bichot, conseiller général, et Barbiery, maire de Nolay et président du conseil d'administration de la maison de retraite.