Mot de passe perdu  

Tous les utilisateurs de pesticides (agriculteurs, collectivités, gestionnaires d’infrastructures et particuliers) doivent se mobiliser pour mettre en œuvre des solutions alternatives sans pesticides.

La lutte chimique reste un outil essentiel, facile d’utilisation, efficace et peu coûteux, de protection des cultures. Elle permet de préserver le potentiel de production, de régulariser les rendements et d’assurer une certaine qualité sanitaire des productions végétales.
Jugés longtemps indispensables, les pesticides sont désormais au centre des préoccupations environnementales. Tous les utilisateurs de pesticides (agriculteurs, collectivités, gestionnaires d’infrastructures et particuliers) doivent se mobiliser pour mettre en œuvre des solutions alternatives sans pesticides.

De quoi parle-t-on ?

Qu’on les nomme "produits phytosanitaires", "pesticides" ou "produits phytopharmaceutiques", ils désignent des substances ou préparations utilisées pour protéger les végétaux ou les produits végétaux contre tous les organismes nuisibles ou à prévenir leur action (fongicides contre les champignons, herbicides contre les “mauvaises herbes”, insecticides/acaricides contre les insectes et acariens et rodenticides contre les rongeurs notamment).

Il faut distinguer la substance active, exerçant une action générale ou spécifique sur ou contre les organismes nuisibles, du produit commercial "prêt à l’emploi", associant la ou les matières actives à des adjuvants. L’impact de ces derniers est aujourd’hui peu connu.

Les pesticides sont utilisés par les agriculteurs, les particuliers ou “jardiniers amateurs”, les collectivités et gestionnaires d’infrastructures.

 

http://www.lesagencesdeleau.fr/

http://www.sauvonsleau.fr/jcms/c_5077/bourgognefranche-comte

 

 

La pollution par les pesticides est aujourd’hui le premier facteur de déclassement de la qualité des eaux.

Côte d’Or : la viticulture s’engage pour réduire la pollution par les pesticides

Deux nouvelles aires de lavage collectives viennent d’être inaugurées dans le vignoble de Côte d’Or, le 6 février 2015, à Pernand-Vergelesses et à Corgoloin, permettant ainsi de traiter les effluents phytosanitaires de 45 domaines viticoles soit environ 120 m3 par an.

http://www.sauvonsleau.fr/jcms/e_9159/cote-d-or--la-viticulture-s-engage-pour-reduire-la-pollution-par-les-pesticides

 

0 phyto, 100% bio!

le site de mobilisation citoyenne pour une France des collectivités bio et sans pesticides!
Cette campagne a pour but de recenser, encourager et valoriser au niveau national l’effort de nombreuses collectivités, à réduire ou éliminer l’usage des pesticides et/ou à promouvoir l'agriculture bio via notamment la restauration collective.

http://www.0phyto-100pour100bio.fr/

http://www.villes-et-villages-sans-pesticides.fr/

 

Comments est propulsé par CComment

Tous les articles

Copyright DCA © 2011-2019. All Rights Reserved.